La maintenance

Eurotunnel poursuit une démarche active d'optimisation de la disponibilité, de la performance et de la fiabilité des infrastructures du tunnel sous la Manche et du matériel roulant.

Maintenance Eurotunnel

Fiabilité, sécurité, disponibilité

Fiabilitié , sécurité et disponibilité EurotunnelC’est un défi quotidien d’assurer l’entretien sans faille d’une infrastructure aussi complexe que le tunnel sous la Manche et d’un matériel roulant soumis au trafic ferroviaire le plus intense du monde, tout en optimisant les coûts et minimisant les temps d’indisponibilité. C’est aussi un formidable aiguillon pour innover et digitaliser process et outils : système de transport sophistiqué, numéro un mondial des autoroutes ferroviaires, la Liaison Fixe transmanche est toujours à la pointe de la technologie, 30 après le début de sa construction.

Plus long tunnel ferroviaire sous-marin au monde, le réseau d’Eurotunnel accumule aussi les records en termes d’exploitation. 350 trains en moyenne y circulent chaque jour, soit un passage toutes les 3 minutes aux heures de pointe. Les Navettes Camions portent jusqu’à 32 poids-lourds de 44 tonnes, certaines pèsent jusqu’à 2 500 tonnes. Les Navettes Passagers transportent jusqu’à 120 voitures et 12 autocars. Durant la traversée en Tunnel, les Shuttles de 800 m de long roulent à 140 km/h et les trains Eurostar à 160 km/h.

Une telle activité nécessite un important effort de maintenance des équipements. Maintenir les infrastructures et les matériels dans un état conforme aux exigences de fiabilité et de sécurité les plus stricts, à un coût respectant les objectifs de rentabilité de l’entreprise, représente un défi non seulement technologique et économique, mais aussi d’organisation.

L’objectif essentiel est en effet d’optimiser la disponibilité des installations et des équipements, en anticipant les pannes et en inventant les solutions qui permettent de maintenir les infrastructures sans interrompre le trafic, ou le moins longtemps possible.

Une expertise et des innovations reconnues

Avec l’expérience accumulée et la mise en œuvre de nombreuses innovations depuis plus de 25 ans d’exploitation, le groupe est devenu un expert mondialement reconnu de la maintenance ferroviaire. Beaucoup d’opérateurs et gestionnaires d’infrastructures ferroviaires, mais aussi les professionnels d’autres secteurs d’activités, visitent régulièrement nos ateliers. Eurotunnel partage volontiers son savoir-faire dans ce domaine.

Eurotunnel est également membre du pole compétitivité i-trans et coopère avec différents industriels et organismes scientifiques de la région (Corus, RailTech, Sculfort, Outreau Technologies, RFF, l’Ecole des Mines de Douai, l’INSA-Lyon) autour de différents thèmes : les matériaux et les géométries de demain pour prolonger la vie des rails, les nouvelles soudures, les « cœurs de voie » de demain. En juillet 2018, Eurotunnel a également renouvelé sa Chaire sur les « Sciences pour le transport ferroviaire » avec l’Ecole des Ponts ParisTech, qui a déjà permis d’innover et de faire breveter une ingénierie exceptionnelle au service de la maintenance des voies du tunnel sous la Manche.

Robot Cobra, maintenance 3.0 à Eurotunnel
Maintenance 3.0 à Eurotunnel

Le robot Cobra conçu, développé et breveté en partenariat avec L’Ecole des Ponts ParisTech permet de gagner en productivité et d’accroître la disponibilité des infrastructures.

Un nouveau partenariat pour affirmer les perspectives de maintenance à long terme

Signature d'un contrat entre Eurotunnel et Bombardier TransportDans le cadre de son programme « Mi-Vie » s’étalant de 2018 à 2026, Eurotunnel signe avec Bombardier Transport un contrat pour la rénovation de 9 Navettes « PAX ». Longues chacune de 800 mètres et composées au total de 254 wagons, ces Navettes permettent aux véhicules de tourisme de traverser la Manche en 35 minutes sans que les passagers aient à quitter leur véhicule. Depuis l’ouverture du tunnel sous la Manche et en 25 ans d’exploitation, ces rames ont assuré en moyenne 300 allers/retours par mois et ont permis à 236 millions de passagers de circuler très simplement entre la France et la Grande-Bretagne.

« Eurotunnel a choisi de faire confiance à Bombardier Transport pour la rénovation de ses Navettes Passagers qu’ils ont fabriquées il y a 30 ans et dont nous fêtons les 25 ans de mise en service. Cet investissement stratégique, le plus important signé depuis 25 ans, permet à Eurotunnel de maintenir la qualité de service au plus haut niveau et d’affirmer sa confiance dans ses perspectives de long terme », indique François Gauthey, Directeur général délégué du Groupe.

Une approche prédictive de la maintenance
Eurotunnel, suivi rigoureux de l'usure des roues

A Coquelles, lorsque les trains entrent en révision dans l’atelier le plus long du monde (838 m), chaque roue passe devant le Wheel Measurement System (WMS) qui lui fait subir une batterie de mesures. La précision et la fréquence de ces mesures permettent d’anticiper les besoins de maintenance. L’opération de « reprofilage » des roues au tour en fosse peut ainsi être planifiée et ne pas affecter la disponibilité du matériel pour le service commercial. Par ailleurs, cette anticipation permet d’allonger la durée de vie du matériel roulant et, dans le même temps, celle du rail.

Des WMS sont également installés sur les voies du Tunnel afin d’examiner en exploitation l’état des roues, notamment sur les trains des autres opérateurs ferroviaires, afin de leur demander de procéder aux réparations qui permettent d’éviter une usure précoce des rails.

Toutes les données enregistrées sur les circuits de voie sont entrées dans une base de données big data, afin de mettre à jour les principes qui permettent de remplacer les pièces par anticipation et donc d’éviter les pannes.

Train de Travaux Vectoor Eurotunnel

Développement majeur pour réduire les temps de maintenance de l’infrastructure ferroviaire, le train de mesures Vectoor rassemble dans un ensemble de deux wagons tous les équipements pour inspecter les tunnels ferroviaires.

Les données collectées permettent de construire des modèles big data capables d’évaluer la durée de vie des équipements, d’anticiper les pannes et de développer une approche prédictive de la maintenance, pour accroître davantage les temps de disponibilité du tunnel.

Le premier module de Vectoor accueille l’un des tout premiers systèmes au monde capable de vérifier l’intégrité des rails par ultra-sons à une vitesse courante de 100 km/h à 140 km/h (au lieu de 70 km/h). Le second regroupe tous les équipements utilisés pour inspecter, mesurer et analyser la voie, les caténaires, les réseaux GSM, les circuits de voies, les blochets, le radier, la voute.

Un drone muni d’une caméra à haute définition permet d’effectuer efficacement des contrôles de maintenance dans les terminaux sans perturber le trafic. Par exemple, en volant sous les ponts et les rampes d’accès, il capte des images précises qui permettent d’apprécier leur état tout en évitant d’installer des échafaudages.

L’accroissement continu du trafic et l’entrée en service des nouvelles rames Eurostar à motorisation répartie nécessitent une modernisation de l’alimentation électrique de la caténaire. Un équipement majeur de régulation du réseau électrique, le compensateur statique d’énergie réactive (SVC ou Static VAR Compensator), va être remplacé par un dispositif de technologie plus récente. La puissance électrique sera également mieux distribuée et renforcée par la pose de câbles de 25 000 Volts via le tunnel de service jusqu’aux intervalles centraux des tunnels ferroviaires.

Innovation et digitalisation

Getlink investit sur l'ensemble de ses activités pour préparer la mobilité de demain.

En savoir plus
Le tunnel sous la Manche

Zoom sur les infrastructures et équipements du Tunnel.

En savoir plus