Matrice de matérialité 2019 et ODD 

La matérialité, c’est quoi ?

La matérialité, notion venue du monde financier transposée aux aspects extra-financiers, définit ce qui peut avoir un impact significatif sur les activités d’une organisation et sur sa capacité à créer de la valeur pour elle-même et ses parties prenantes.  L’analyse de matérialité est aujourd’hui au cœur de toute démarche RSE, en dégageant les enjeux les plus pertinents et en construisant un consensus sur la liste des enjeux prioritaires.

L’analyse de matérialité du Groupe Getlink

Pour s’adapter et répondre aux défis de la transformation du Groupe, dans un contexte en pleine mutation, Getlink s’attache à être à l’écoute de ses parties prenantes (salariés, clients, fournisseurs, actionnaires, communauté etc.) afin de mieux répondre à leurs attentes, favoriser la création de valeur partagée et renforcer la performance globale du Groupe. Dès 2015, Getlink avait procédé à une première analyse de matérialité. En 2019, conscient de la transformation à l’œuvre de nos sociétés et de l’évolution rapide des attentes de ses parties prenantes, le Groupe a procédé à l’actualisation de son analyse de matérialité. C’est une étape essentielle. Elle a permis de vérifier la pertinence des enjeux prioritaires et de sécuriser le Groupe dans le travail à venir sur la révision de sa stratégie RSE, de ses engagements et des objectifs à définir. Ces éléments vont aussi contribuer à prioriser les actions à conduire et sélectionner les sujets et données à prendre en compte dans sa communication et son reporting.

Méthodologie

Réalisée avec l’appui d’un cabinet conseil de référence, l’actualisation a été effectuée en trois étapes :

  • Diagnostic et analyse : 57 enjeux clé pour les activités du groupe ont été identifiés à partir d’une analyse documentaire interne et externe et des tendances du secteur.
  • Identification, adaptation et cotation des enjeux par un échantillon représentatif de parties prenantes internes et externes implantées en France et au Royaume Uni. A partir de 21 entretiens, 23 enjeux RSE matériels ont été identifiés et évalués pour le Groupe.
  • Hiérarchisation des enjeux. Afin d’en faciliter la lecture et l’appropriation, ces enjeux matériels ont été hiérarchisés en tenant compte à la fois de l’importance qu’ils revêtent pour les parties prenantes et de l’impact sur l’activité du Groupe, apprécié en s’appuyant sur la méthodologie développée pour son analyse des risques.

Résultats et matrice de matérialité

Le résultat de l’analyse est présenté sous forme de matrice croisant en ordonnée le niveau d’attente des parties prenantes internes et externes avec, en abscisse l’impact sur le Groupe ; les enjeux matériels pour Getlink classés en 5 thématiques sont positionnés selon 3 niveaux de priorité :

  • 9 enjeux prioritaires
  • 10 enjeux importants
  • 4 enjeux à impact modéré

Certains enjeux restent des intangibles et font l’objet d’une forte attente des parties-prenantes comme la santé et la sécurité des collaborateurs ou la sécurité et la sûreté des infrastructures, du transport, des marchandises et des voyageurs. De nombreux dispositifs de couverture des risques associés à ces enjeux ont été mis en œuvre, mais leur impact potentiel sur le Groupe reste important. D’autres enjeux sont devenus prégnants sous la pression des parties prenantes externes ou d’une actualité forte. Ainsi, la complexification du paysage règlementaire fait écho aux incertitudes liées au Brexit. La qualité de service et l’expérience client sont de plus en plus prégnants. La transition énergétique et la lutte contre le changement climatique constituent un enjeu incontournable pour les parties prenantes et recouvre plusieurs dimensions : les consommations d’énergie et le recours aux énergies renouvelables.  L’enjeu de protection de l’environnement distingue aussi la préservation des milieux naturels, la gestion des déchets et l’économie circulaire. Confronté à des enjeux de renouvellement de ses effectifs, du recrutement d’experts dans des métiers sous tension et, malgré une politique dynamique ces dernières années, les thématiques liées aux ressources humaines ont ainsi été réévaluées à la hausse. C’est notamment le cas de l’attractivité et de la gestion des parcours professionnels ou de la nécessaire modernisation du dialogue social. L’égalité homme / femme apparaît dorénavant comme un des enjeux majeurs, cette évolution traduit une attente forte des parties prenantes externes comme internes. La volonté affichée par le Groupe d’être un acteur majeur du territoire sur plusieurs volets (soutien à l’emploi local, solidarité et éducation, aide au développement des startups locales…) renforce le poids de l’ancrage territorial. En lien avec l’ensemble de ces différents enjeux, la nécessité d’un dialogue constructif avec les Etats, les collectivités et les régulateurs se trouve également renforcé.

Objectifs Développement Durable de l’ONU

Getlink s’estime pleinement concerné par les défis planétaires du développement durable et s’attache à ce que sa croissance se réalise conformément à ses préceptes, en lien avec les Objectifs Développement Durable de l’ONU. Getlink a sélectionné 10 ODD, ceux qui résonnent le plus avec son modèle d’affaires, ses activités et ses enjeux matériels.

Engagé en faveur d’un transport bas carbone et ainsi nouri par ces éléments complémentaires, le Groupe entend consolider sa vision à moyen terme en capitalisant sur ses atouts et en conjuguant le service rendu aux clients avec une action résolue pour le climat et l’environnement.